Réservez l'achat de votre chalet locatif

Les géoLAGONS et l’environnement


Un projet d’énergie autosuffisant et carboneutre qui permettra de chauffer en boucle les géoLAGONS et leurs chalets

Partout dans le monde, la tendance appliquée par de nouveaux centres de vacances (resort) qui proposent des chalets locatifs ou hôteliers intègrent souvent pour chaque habitation un spa et une piscine privée en version « jump in » directement de la terrasse.

Ce sont en effet deux des accommodations les plus appréciées des gens qui louent un chalet ou une habitation pour un court séjour. Si nous avions appliqué ce modèle au Québec dans nos villages vacances, nous aurions opéré les spas 12 mois par année et les piscines 5 mois par année en faisant évidemment usage d’hydro électricité.

En créant un lagon-piscine commun, nous diminuons de moitié la surface d’eau et surtout, nous avons choisi d’être autosuffisant et de produire localement notre énergie.

Car dans le contexte de la transition énergétique, alors qu’Hydro Québec n’a plus vraiment de surplus énergétique, nous croyons qu’il vaut mieux que l’électricité disponible grâce au réseau d’Hydro-Quebec soit utilisée par des entreprises qui vont remplacer l’usage d’énergies fossiles et polluantes par l’électricité.

Il nous est alors apparue comme nettement préférable de produire nous-mêmes localement nos énergies. Nous avons donc eu l’idée de créer un écosystème qui stockera une masse importante de chaleur dans le but de chauffer nos chalets et nous avons aussi choisi de recouvrir les chalets du village d’un revêtement solaire qui pourrait produire à la fois des énergies thermique et électrique.

Nous visons ainsi l’autosuffisance énergétique afin de devenir un exemple dans le secteur des attractions avec hébergement.

Par ailleurs, compte tenu de l’état trophique des lacs au Québec, nous croyons qu’il est souhaitable que chaque région donne accès à des bassins de baignade filtrés et sécuritaires plutôt que de laisser les touristes et campeurs se rendre eux-mêmes sur des plages de cours d’eau naturels et peu sécuritaires. N’oublions jamais que les crèmes solaires et les lotions répulsives anti-insectes peuvent contribuer à augmenter la présence de divers produits chimiques et de phosphore dans l’eau des lacs qui invitent à la baignade. D’ailleurs, selon Eva Pip, professeure spécialisée en toxicologie et qualité de l’eau, à chaque baignade, environ le quart de la crème solaire appliquée sur la peau reste dans l’eau.

En pleine nature, si nous proposons aux familles et baigneurs éco responsables l’alternative de visiter un lagon-piscine filtré plus tôt qu’un lac, nous épargnons du même coup aux lacs un impact humains sur leur état trophique. Les baigneurs peuvent ainsi profiter du meilleur des deux mondes en admirant la nature au milieu d’un plan d’eau, sans avoir un impact sur la qualité de l’eau pour la flore et la faune.

Inspiré par le Blue Lagoon islandais qui a été listé dans les 25 merveilles du monde par National Geographic, nous construirons un lagon moderne et unique grâce à une méthode breveté qui intègre un modèle bain-marie avec un sous-réservoir étanche et isolé, maintenu très chaud. Dans ce sous-réservoir, des serpentins feront circuler l’eau du bassin à ciel ouvert à un débit contrôlable, selon les besoins pour maintenir l’eau à 38 °C.

Derrière le plaisir exceptionnel d’une baignade à ciel ouvert dans un vaste lagon à 38 °C, même en hiver, il existe donc une mission d’entreprise : le projet novateur de créer un village autonome basé sur les énergies renouvelables non-traditionnelles.
 
Découvrez un résumé des principes et de la technologie qui se cachent derrière l’infrastructure des villages géoLAGON qui visent une consommation énergétique « net zéro » grâce à des spécialistes qui nous accompagnent dans notre démarche. Ces experts nous ont livré des études et des rapports de calculs qui ne laissent aucun doute dans notre esprit quant au succès technique de ce projet.
 
Nous visons à créer des villages autosuffisants avec des lagons chauffés à 38°C douze mois par année et vous pouvez vous joindre à notre modèle d’affaires !
    • - Les projets de villages géoLAGON souhaitent créer un véritable écosystème de chalets locatifs qui entourent un vaste lagon bleu géothermique et solaire, en récupérant les eaux de pluie et en créant sur place toute l’énergie nécessaire au fonctionnement du village Lagon.

    • - Le projet a pour objectif de faire la démonstration technique et économique aux touristes et aux communautés locales que l’infini pouvoir des énergies du soleil et de la terre est une véritable option dans un contexte de transition énergétique qui exigera de plus en plus des alternatives à l’hydro électricité

    • - Bien que l’hydro électricité sera accessible sur place, en cas de besoin, chaque village vise un statut carboneutre en produisant davantage d’énergie qu’il en consommera, de façon autonome.

    • - En un mot, l’écosystème énergétique très innovateur des géolagons utilisera la chaleur (stockée) du lagon pour chauffer les chalets qui le ceinturent alors que le revêtement photovoltaïque des chalets captera l’énergie du soleil afin de contribuer à maintenir la chaleur du lagon et de ses réservoirs qui stockeront la chaleur.

    • - Essentiellement, il est donc prévu que le lagon soit alimenté avec des énergies renouvelables à 100% : solaire thermique, solaire photovoltaïque, géothermie et un complément occasionnel de biomasse.

    • - Il s’agira d’investissements privés, sans subvention, misant sur les énergies propres en modèle autonome, sans aucun rejet dans l’environnement. Pour soutenir ces investissements, il importe de vendre une quantité suffisante de chalets à proximité du GeoLAGON, ce qui définit en soit le modèle immo-vacancier créé par notre équipe.

    • - Afin de limiter notre empreinte écologique, le lagon d’une configuration triangulaire et son spectaculaire pavillon d’accueil en forme de demi symbole de l’infini (symbole qui se complètera grâce aux reflets dans le bassin) seront construits hors sol, sur le toit d’un bâtiment assemblé sur pieux et ils seront insérés entre deux collines, laissant seulement une façade visible.

    • - Au Québec une telle construction relève du RBQ et il importe de noter que notre système de filtration hyper technologique n’effectuera aucun rejet.

    • - La température du bassin à ciel ouvert dans chaque geolagon québécois sera maintenue à 38C toute l’année grâce aux énergies renouvelables autonomes. La chaleur de ce bassin deviendra alors une source continue d’énergie pour chauffer au climatiser les habitations du village
 
translation missing: fr.general.search.loading