Réservez l'achat de votre chalet locatif

Les villages GéoLagon honorés à l’international

Les villages GéoLagon honorés à l’international

Lire l'article complet sur le site du Journal de Québec / Journal de Montréal 

Lauréat d’un prix au concours Sustainability Awards

Pour l’instant, bien que les villages GéoLagon existent sur papier seulement, l’entreprise derrière ce concept vient de remporter un prix à l’international en matière de développement durable.

L’entreprise, fondée par Louis Massicotte, a obtenu un prix au concours Sustainability Awards, organisé par le Business Intelligence Group, dans la catégorie Initiative de l’année.

« J’ai été évidemment très surpris quand on regarde la qualité des entreprises nommées. On prend ça comme une tape dans le dos », a fait part M. Massicotte.

Le promoteur veut construire quatre villages écotouristiques au Québec dont un à Petite-Rivière-Saint-François qui comprendrait 300 chalets locatifs doubles autour d’un lagon géothermique de 120 000 pieds carrés à ciel ouvert chauffé douze mois par année à l’aide d’énergie renouvelable.

Rencontre repoussée

La rencontre d’information qui devait avoir lieu en août avec les citoyens de Petite-Rivière-Saint-François a été repoussée au début octobre.

« Il y a quelques semaines, nous avons reçu une note d’ingénieur qui confirmait le mixte de nos énergies avec le réservoir thermique en instance de brevet qui sera installé sous le lagon et qui stockera une eau chaude à 70 °C dans le but de contribuer à chauffer les chalets du village », a-t-il expliqué.

« Ayant obtenu cette note d’ingénieur, qui est une extraordinaire nouvelle, il faut réviser la documentation et les plans », a-t-il indiqué.

Cet « ajout » au projet nécessitera, selon lui, un investissement supplémentaire de 25 M$, ce qui porterait le projet à 325 M$ uniquement pour Charlevoix.

Prévente à 80 %

« Je préfère répondre aux questions quand on aura toutes les réponses. Et là, on les a. Verbalement. Les documents sont en train d’être complétés, à la suite du retour des vacances. On pense que la rencontre pourrait avoir lieu au début octobre. Je laisse le soin à la municipalité de convoquer une rencontre d’information.

« C’est un projet innovateur qui est tellement différent de ce qu’on peut avoir vu. »

La prévente des chalets du projet de Petite-Rivière-Saint-François a atteint 80 %, selon lui.

 

Lire l'article complet sur le site du Journal de Québec / Journal de Montréal 

 

 

translation missing: fr.general.search.loading