Invest in a Airbnb chalet

with the designated builder

[FR] geoLAGON : Louis Massicotte publie deux études environnementales favorables

Read complete article on Le Charlevoisien

Le promoteur des villages geoLAGON vient de dévoiler deux études environnementales favorables au projet de plus de 300 M$ qu’il veut réaliser à Petite-Rivière-Saint-François.

Louis Massicotte parle de « deux belles victoires importantes ». Il soutient que « l’étude des experts de LCL Environnement confirme que le projet sera bel et bien carboneutre avec une quantité limitée de GES avant compensation ».

La seconde étude réalisée par la même firme est une analyse globale des impacts et « elle souligne que le projet prend en compte toutes les facettes du développement durable selon la méthodologie dictée par l’UQAC », dit aussi le promoteur.


L’évaluation utilise la grille d’analyse en développement durable (GADD), développée par la Chaire en écoconseil de l’Université du Québec à Chicoutimi, a aussi précisé Louis Massicotte.

Louis Massicotte a bien hâte de répondre aux questions
« En somme, le projet répond à l’ensemble des thématiques des 3 sphères du développement durable analysées, soit l’environnement, la société et l’économie. Pour chaque thématique, une initiative, projet ou engagement est soulevé par l’entreprise, ce qui démontre une bonne réflexion et niveau d’avancement en matière de développement durable. Entre autres, le projet innove particulièrement en matière de production d’énergie renouvelable sur place, ce qui réduit considérablement son impact environnemental, en plus de valoriser des déchets de l’industrie forestière régionale », écrit Luc Baillargeon-Nadeau de la firme LCL Environnement qui signe l’étude.

Les conclusions des études sont de la musique aux oreilles du promoteur qui est encouragé, mais pas vraiment surpris de ce qui en ressort. « Les villages geoLAGON ont fait des efforts très importants pour créer une nouvelle façon de construire dans un modèle carboneutre innovateur qui a attiré l’attention des médias du monde entier dans une vingtaine de langues depuis septembre. Nous sommes satisfaits de constater que deux études confirment la valeur de nos démarches ».

geoLAGON inc a aussi ajouté sur son site web, l’étude d’ingénieurs qui confirme que le projet sera 100% autosuffisant en énergie produite sur place.

La municipalité de Petite-Rivière-Saint-François a demandé une analyse à la Réserve de la biosphère de Charlevoix sur le projet annoncé. Louis Massicotte confirme avoir échangé avec la personne qui pilote cette étude. Une fois ce travail terminé, il y aura une présentation publique du projet. « J’ai hâte de donner des détails et de répondre aux questions », souligne Louis Massicotte qui estime également que « la critique s’estompe ».

Le projet de Charlevoix tient particulièrement à cœur à Louis Massicotte qui le voit s’intégrer parfaitement dans une zone de transition de la réserve de la biosphère. « J’en serais bien fier », dit-il.

Le projet qui comprend l’aménagement de 600 portes d’hébergement et d’un lagon continue de cheminer. « Les architectes et ingénieurs sont au travail», a conclu Louis Massicotte.

Read complete article on Le Charlevoisien

translation missing: en.general.search.loading